En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo ESCAPADE

Projet ANR Escapade

Tâche 3.1. Typologie des paysages

L'objectif est d'établir une typologie fonctionnelle des structures paysagères vis-à-vis de la cascade de l’azote.

Méthodes :
Tâche 3.1.1. Identification de patterns paysagers pertinents            
Il s’agit tout d’abord de définir quels sont les éléments du paysage et leur agencement spatial susceptibles d’affecter les transferts atmosphériques et hydriques de l’azote. En ce qui concerne les transferts atmosphériques, l’accent sera mis sur les structures favorisant le piégeage des composés azotés atmosphériques et leur proximité aux sources d’émissions. En matière de transferts hydriques, le contexte pédoclimatique et hydrogéologique, mais aussi les éléments topographiques comme les pentes, les dénivelés par rapport aux cours d’eau, la densité de drainage… et la position des différents usages du sol par rapport à ces éléments seront importants. Des hypothèses sur le rôle de ces structures sur la cascade de l’azote seront formulées a priori en mobilisant la littérature et l’expertise des participants. Ces hypothèses devront ensuite être validées, précisées et quantifiées de manière itérative en fonction des résultats des travaux de la tâche 2.

Durée : M1-M18

Tâche 3.1.2. Mise au point d’approches permettant de reconnaître ces types de paysage dans de grands territoires régionaux                         
Les modèles de fouille de données spatio-temporelles tels que celui du logiciel Arpentage permettent, à partir de bases de données sur l’occupation des sols à grande échelle (enquête Teruti, Corine Land Cover, MNT, images satellites…) de reconnaître des proximités spatiales systématiques de structures paysagères, elles-mêmes définies par des mosaïques de suites d’occupations du sol observées sur un pas de temps pluriannuel. ArpentAge est basé sur des modèles stochastiques (les modèles de Markov cachés) dont l’objectif est de classer les objets analysés en fonction de leurs caractéristiques de voisinage spatial et d’occupation temporelle. Cet outil a été utilisé pour décrire les dynamiques spatiales liées aux changements des successions culturales dans différents territoires. Il sera adapté dans ce projet pour prendre en compte, au-delà des parcelles agricoles, les différents éléments paysagers qui ont un effet sur les transferts de l’azote dans les territoires. Il sera ensuite testé dans différents territoires régionaux choisis dans le projet.

Durée : M12-M30

Responsable T3.1 : ASTER
Participants : ASTER, FIRE-Sisyphe, SA