En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo ESCAPADE

Projet ANR Escapade

Tâche 2 : Modélisation de la cascade de l’azote dans les paysages

L'objectif de cette tâche est de modéliser la cascade de l'azote dans les paysages.

Objectifs :

Mettre en œuvre un ensemble de modélisations permettant de simuler les composantes essentielles de la cascade de l’azote à l’échelle du paysage : émissions-transferts-dépôts atmosphériques, transferts hydrologiques dissous (DIN et DON), flux d’azote agricole volontaires (apports, transferts internes et exportations), devenirs de l’azote dans les espaces non agricoles (dépôts et émissions de gaz azotés, stockage long terme… Les buts de ces simulations sont (i) de quantifier ces composantes dans des contextes agricoles et physiographiques diversifiés, (ii) de caractériser le rôle des interactions spatiales et des structures du paysage, ainsi que leur dépendance aux contextes agricoles et physiographiques, afin d’alimenter une typologie fonctionnelle des paysages (tâche 3) et (iii) d’évaluer ex ante des scénarios de changement des variables de forçage agricoles et climatiques (tâche 1). Enfin, on s’efforcera d’estimer les incertitudes associées aux simulations.

Méthodes :

On s’appuiera essentiellement sur les deux démarches de modélisation de la cascade de l’azote les plus avancées actuellement : le modèle NitroScape (issu du projet NitroEurope, 2006-2011), mettant l’accent sur les couplages atmosphère, sol et eau, et le modèle Casimod’N (issu du projet ACASSYA, 2009-2012), insistant sur la construction de scénarios cohérents de changement de système de production. Ces deux initiatives ont des points communs (modèle hydrologique, principes de couplage, mode de représentation de l’espace) mais diffèrent notamment par le mode de représentation des pratiques agricoles. NitroScape est mieux adapté aux sites avec des assolements et des itinéraires techniques simples et stables, car ces données sont directement renseignées dans la base de données. Casimod’N est mieux adapté aux systèmes agricoles complexes, tels que polyculture-élevage, car il simule les décisions stratégiques des exploitants. Tous deux modélisent encore mal certains processus ou systèmes qu’il est important de considérer dans certains contextes et qui sont mieux couverts par des modèles plus spécialisés. De ce fait, la démarche générale de modélisation adoptée dans ce projet sera du type « ensemble modelling », où, plutôt que de tenter de développer un modèle unique, différentes approches de modélisation seront combinées et comparées afin de « coller » au mieux aux questions et aux problèmes posés (cf. tâche 2.3). Toutefois, pour optimiser les synergies, les différents développements proposés seront conçus pour être facilement intégrables (et si possible intégrés) dans les deux modèles principaux, NitroScape et Casimod’N. Cela sera d’autant plus facile que les deux équipes porteuses (EGC et SAS) travaillent ensemble sur ces deux modèles.

Responsable T2 : Patrick Durand (SAS)                        
Participants : SAS, EGC, PEGASE, FIRE-Sisyphe-Irstea, SOLS, MIA, EcoLab, CERFACS (PALM), LISIC (VLE-RECORD), BIA (RECORD), BEF
Durée : M1-M48

Biographie de P Durand

Télécharger le CV de P Durand
Lire la suite

Tâche 2.1. Modélisation intégrée des processus de la cascade de l’azote

L'objectif de sous-tâche consiste à réaliser la modélisation intégrée des processus de la cascade de l’azote.
Lire la suite

Tâche 2.2. Évaluation des modèles sur les sites

L’évaluation de ces modèles complexes et la quantification de leur imprécision passent par (1) l’évaluation des modèles élémentaires...
Lire la suite

Tâche 2.3. « Ensemble modeling » et quantification de la cascade de l’azote sur les sites d’application

L'objectif de cette sous-tâche est de réaliser l' « Ensemble modeling » et quantification de la cascade de l’azote sur les sites d’application.
Lire la suite