En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo ESCAPADE

Projet ANR Escapade

Tâche 1.1. Construction de scénarios et d’indicateurs d’évaluation de leurs performances

L'objectif de cette sous-tâche sont de construire des scénarios et des indicateurs d’évaluation de leurs performances.

Objectifs :

Identifier les différents leviers mobilisables à l’échelle des sites et de plus vastes territoires pour améliorer leur performance vis-à-vis de la cascade de l’azote. Seront distingués :
•    les sites de Kervidy-Naizin (KN), Orgeval (OR) et Auradé (AU) pour définir les scénarios à des échelles d’espace relativement fines (en interaction avec la tâche 2)
•    des territoires de plus grande taille, pour lesquels nous préparerons l’étape de modélisation paysagère (hors projet) en construisant des scénarios exploratoires et en les évaluant à une plus faible résolution spatiale. Ils seront constitués (i) des bassins hydrographiques englobant des sites KN, OR, AU, et (ii) de territoires de type « bassin de production » sur lesquels l’activité des coopératives fait sens.

Méthode :

  1. Définition des territoires (en interaction avec la tâche 3)

Pour les bassins englobant les sites KN, OR, AU, les territoires seront définis sur la base des limites hydrogéologiques. Pour les « bassins de production », un travail spécifique de délimitation sur des critères physiques et économiques sera conduit. Par ailleurs, cette tâche identifiera les porteurs d’enjeux à solliciter pour construire les scénarios.

  1. Construction des scénarios

Différents niveaux de modification seront explorés :

  • Modification des pratiques culturales pour optimiser la ressource azotée de l’exploitation (la gestion mutualisée des produits résiduaires organiques sera traitée en zone d’élevage)
  • Modification des systèmes de culture :
    • Introduction de légumineuses (systèmes d’élevage et grande culture). Ce levier majeur pour l’autonomisation des exploitations vis-à-vis de l’azote, peut s’envisager selon des modalités très diverses : dans la succession de cultures, en association, ou comme culture principale
    • Modification des successions culturales
    • Adaptation des modes d’exploitation des prairies (proportion fauche / pâture)
    • Spatialisation des systèmes de culture et d’élevage : l’organisation spatiale des structures paysagères (mosaïques) a été jusqu’à présent une mesure oubliée pour optimiser les performances environnementales des systèmes de culture
    • Aménagement des espaces interstitiels : bordures de champs, haies, zones humides, zones tampon humides artificielles….

Ces scénarios prendront en compte le contexte réglementaire (contraintes liées au phosphore que la gestion des produits résiduaires organiques amène à traiter conjointement avec l’azote, mesure PAC de diversification des assolements, choix de formes d’engrais azotés que pourrait imposer la modification des plafonds d’émission d’ammoniac). Enfin, cette tâche spécifiera les indicateurs de performance des scénarios retenus sur chaque site ou territoire. Elle sera réalisée en mobilisant des experts locaux constituant les différentes parties prenantes des territoires.

Responsable T1.1 : INRA SAS
Participants : tous les participants à la tâche 1