En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo ESCAPADE

Projet ANR Escapade

Structure

Le projet ESCAPADE est structuré en quatre tâches scientifiques principales : T1 : construction, implémentation et analyse de scénarios de gestion de l’azote dans les paysages et des territoires plus vastes, T2 : acquisition de connaissances, modélisation de la cascade de l’azote dans les paysages, T3 : utilisation des connaissances acquises sur la cascade de l’azote dans les paysages pour la modélisation et la gestion de l’azote à l’échelle de territoires plus vastes, T4 : acquisition de données pour la paramétrisation, calibration, évaluation et application des modèles développés.

Ces 4 tâches principales comportent elles-mêmes deux ou trois tâches.  :
Ces 4 tâches principales comportent elles-mêmes deux ou trois tâches :

  1. les tâches Tx.1 correspondent à la conception/construction/définition des outils (scénarios, typologies, modèles, protocoles expérimentaux) à mettre en œuvre,
  2. les tâches Tx.2 sont les tâches de mise en œuvre/test/évaluation des outils développés dans les tâches Tx.1,
  3. les tâches Tx.3 correspondent à l’application aux sites du projet des outils développés en Tx.1 et testés en Tx.2 ainsi qu’à l’analyse et à l’interprétation des résultats obtenus.

Les choix méthodologiques sont présentés dans les quatre tâches. En particulier, la tâche 2 s’appuie principalement sur les deux modèles de cascade de l’azote dans les paysages Casimod’N et NitroScape. Pour évaluer la capacité de ces modèles à simuler les processus de la cascade de l’azote et les pertes d’azote dans l’environnement, nous avons retenu trois sites d’application des modèles. Ces sites se caractérisent a priori par une large gamme et variabilité de flux d'azote en raison de différences de (i) localisation et intensités de sources (zones de cultures vs. zones d’élevage), (ii) climat (Bretagne, Bassin parisien, Sud-Ouest), (iii) topographie, sols et drainage et (iv) présence plus ou moins marquée de zones naturelles ou forêts. Tous ces sites ont un fonctionnement hydrologique superficiel favorisant les interactions spatiales à l’échelle du paysage. Les bases de données disponibles sur ces sites seront complétées par des observations faites durant le projet et par l’acquisition de certaines données, notamment atmosphériques, qui y sont peu documentées à ce jour.
Enfin, le projet ESCAPADE comporte également des tâches transversales de coordination et de gestion ainsi que de valorisation, diffusion et transfert des résultats dans la sphère académique et/ou vers les partenaires du développement.

Organigramme

Organigramme

Organigramme d'ESCAPADE

Télécharger l'organigramme d'ESCAPADE
Lire la suite