En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo ESCAPADE

Projet ANR Escapade

Site OS2 (Observatoire spatialisé orléanais des sols)

Site OS2
Le site OS² (Observatoire Spatialisé Orléanais des Sols) a été mis en place pour étudier les liens entre la variabilité spatiale du fonctionnement des sols et celle des émissions de gaz à effet de serre, notamment des flux de N2O. La localisation du site OS² a reposé sur la recherche d’une surface de l’ordre de 10 km2 à 20 km2.

Grâce à l’expérience acquise sur les émissions spatialisées de N2O et sur les sols lessivés dans le cadre d'un projet GESSOL (collaboration EGC Grignon et MGS Dijon), le site a été localisé à la limite des petites régions naturelles de la Beauce Chartraine et du Faux-Perche, proche de la source du Loir. Il se situe au nord d’Illiers-Combray, en Eure-et-Loir dans la haute vallée du Loir.
A l’est le plateau de Beauce Chartraine est recouvert de Luvisols plus ou moins hydromorphes (de 15 à 20% d’argile en surface) et les pentes sont occupées de sols caillouteux reposant sur l’argile à silex. A l’ouest, dans le Faux Perche, en situation de plateau les sols sont principalement des Luvisols dégradés battants (de 12 à 15% d’argile en surface) hydromorphes et des colluviosols limoneux et hydromorphes dans les thalwegs. Au centre, la vallée du Loir est occupée de sols alluviaux plus ou moins argileux (20 à 40% d’argile en surface) à nappe profonde semi -permanente. Les Luvisols de cette région sont représentatifs de sols agricoles occupant plus de 600 000 ha en France.
Les sols du faux Perche sont presque entièrement drainés ainsi qu’une bonne partie des sols de Beauce Chartraine. La quasi-totalité du site fait partie du bassin versant du Loir.
Les cultures céréalières y sont prédominantes : 70% de la surface est occupée par les cultures d’hiver (Blé, Orge, colza), les cultures de printemps occupent de faibles surfaces (pois et maïs pour environ 10%, les bois et forêts pour 13% environ).
Un suivi des pratiques agricoles est réalisé depuis 5 années sur environ 180 parcelles appartenant à une vingtaine d’agriculteurs, ce qui permet de renseigner 90 à 95% de la superficie du site. Le travail du sol est principalement à base de labour (80%) et des matières organiques exogènes (composts, boues) sont apportées sur le site par 50% des agriculteurs. Des apports de calcaires sont également régulièrement réalisés. Sur le site, il existe 2 élevages de bovins et un élevage de porc. Des épandages de fumiers et de lisiers issus de ces élevages sont donc effectués sur certaines parcelles tous les ans.

Données disponibles

La caractérisation des sols du site a été réalisée par le levé d’une carte des sols à l’échelle du 1/25 000 et la mesure des propriétés...
Lire la suite

Description de l'instrumentation

L’acquisition d’un spectromètre à diode laser mobile (Spirit) permet de mettre en œuvre des méthodes de mesures mobiles par « fast box »...
Lire la suite

Biographie de C Hénault

Télécharger le CV de C Hénault
Lire la suite